spot_img

Burkina Faso : recherche agricole, des chercheurs chez le ministre Sombié

Publié le : 

Publié le : 

Le ministre de l’Agriculture, le Commandant Ismaël Sombié a reçu en audience, le 14 décembre 2023, une équipe de chercheurs  de l’Université Joseph Ki Zerbo, de l’Institut de l’Environnement et des Recherches Agricoles (INERA) et de l’Agence nationale de valorisation de la recherche (ANVAR). L’objectif est de présenter à l’autorité, de différents types de riz à valeur nutritionnelle, fruits de leurs recherches.

Par Nicolas Bazié 

Ils sont allés présenter au ministre Sombié, une gamme variée de dix types de riz à haute valeur nutritionnelle. En audience, les chercheurs Henri Nestor Bassolé de l’Université Joseph Ki Zerbo, Dr Valentin Edgar Traoré de l’INERA et le directeur général de l’ANVAR ont exposé lesdits types de riz, conçus d’après eux pour répondre à des besoins spécifiques. 

Le ministre de l’Agriculture, le commandant Ismaël Sombié a pu noter « des variétés adaptées aux diabétiques avec une faible teneur en sucre, d’autres riches en éléments essentiels pour les enfants, les sportifs, voire pour les besoins militaires». 

Le département de communication du ministère ajoute qu’il y avait aussi « des variétés destinées aux personnes souffrant d’obésité, des riz aromatiques, ainsi que des riz à cycle court (95 et 105 jours).»

Selon la délégation, treize nouvelles variétés de riz entièrement conçues par les chercheurs et les enseignants-chercheurs locaux ont été présentées pour être homologuées. 

« Ces variétés ont reçu trois distinctions lors de la 14ᵉ édition du Forum national de la Recherche et des Innovations technologiques (FRSIT), tenu le 28 octobre 2023 », informent les chercheurs qui ont sollicité le soutien du  commandant pour l’homologation et la diffusion de ces nouvelles variétés.

En janvier 2020, quatre nouvelles variétés de riz avaient été mises au point par des chercheurs de l’Institut national de l’environnement et de recherches agricoles (INERA).

Fruit de travaux qui ont duré environ trois années, elles sont respectivement baptisées Orylux6, TS2, FKR60N et FKR62N.

D’après les chercheurs qui les ont développées, ces nouvelles variétés de riz se caractérisent d’une manière générale par un cycle de production plus court variant entre 100 et 120 jours et un meilleur rendement allant de 5 à 7 tonnes à l’hectare (ha). 

Ces chercheurs avaient expliqué, à l’époque, que  l’Orylux6 est produit 6 à 7 tonnes à l’hectare, entre 100 à 105 jours. Quant au TS2, il a un cycle de 120 jours pour un rendement d’environ 7 tonnes à l’hectare.

Pour sa part, le FKR60N a un cycle compris entre 100 à 105 jours avec un rendement de 5 à 6 tonnes par hectare. De son côté, le FKR62N produit 7 tonnes à l’hectare pour un cycle de 115 à 120 jours.

Sur son site web, le ministère de l’Agriculture estime que  pour réussir une bonne production agricole de riz, il faut utiliser des semences de variétés améliorées qui s’adaptent mieux aux conditions agro écologiques actuelles.

En l’espèce, des variétés sont sélectionnées et étudiées de sorte à avoir non seulement un meilleur rendement, mais aussi un meilleur goût pour le consommateur.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...