Home Société Burkina Faso : La réouverture du lycée Philippe Zinda Kaboré envisagée pour...

Burkina Faso : La réouverture du lycée Philippe Zinda Kaboré envisagée pour l’année scolaire 2023-2024

0
Lycée Philippe Zinda
Image illustrative

La commission de réflexion sur la réouverture du lycée Philippe Zinda Kaboré et du lycée départemental de Bissiga a remis son rapport final, le 11 juillet 2022, au ministre en charge de l’Education Nationale, Lionel Bilgo. Il ressort de ce document que l’option de la réouverture du lycée Philippe Zinda Kaboré est « difficile à tenir» pour l’année scolaire 2022-2023.

Par Daouda Kiekieta

« Pour ce qui est  du lycée Philippe Zinda Kaboré, l’option de la réouverture pour l’année scolaire 2022-2023 est difficile à tenir, dans la mesure où la composition qui consiste à ouvrir à minima en refectionnant un bâtiment pédagogique et un bâtiment administratif  a un délai qui couvre 9 mois et demi. Voilà pourquoi l’option 2023-2024 est réellement tenable en tenant compte de toutes les circonstances». C’est ce qu’a affirmé, Ibrahima Sanon, secrétaire général du ministère, et chef de la commission de réflexion sur la réouverture du lycée Philippe Zinda Kaboré et du lycée départemental de Bissiga.

La commission de réflexion a retenu deux propositions par rapport à la réouverture du lycée Philippe Zinda Kaboré.

La première option, difficile à tenir selon le SG du ministère,  concerne une réouverture à minima dès la rentrée 2022-2023. Cette perspective nécessite la réfection complète d’un bâtiment pédagogique, d’un bâtiment administratif et la construction des latrines pour les élèves ». Cette option nécessite des travaux dont le coût est estimé à plus d’un milliard  et l’exécution des travaux s’étale sur un délai de 9 mois.

Lycée Philippe Zinda Kaboré
Image illustrative du lycée Philippe Zinda Kaboré

La deuxième option concerne une réouverture du lycée à la rentrée 2023-2024. « Cette perspective qui peut se réaliser selon les procédures ordinaires malgré son coût a fait l’objet d’une feuille de route de sa mise en œuvre. Les détails de cette feuille de route ainsi que les conditions à remplir pour chacune des options sont consignés dans le rapport », a indiqué le chef de la commission.

Selon le ministre de l’Education Nationale, Lionel Bilgo, la sécurité des élèves doit être garantie dans la perspective de réouverture des deux lycées.

« Au nom du désir de réouvrir , on ne peut pas fouler du pied les questions sécuritaires et de garantir la vie de ces enfants dans ces établissements-là », a-t-il renchéri.

Le ministre a par ailleurs ajouté qu «’en tenant compte de l’éclairage d’experts et de techniciens du domaine, il est plus sage de réfléchir par deux fois et ne pas confondre vitesse et précipitation».

Lire aussi: Fermeture du lycée Zinda: « tous ceux qui font du faux syndicalisme, ils vont l’apprendre à leurs dépens », Simon Compaoré président du MPP

Seule la réouverture du lycée départemental de Bissiga, situé dans la province du Boulgou, région du Centre-Est, reste possible pour l’année scolaire 2022-2023.

Ce lycée sera donc réouvert sous la forme d’un lycée ordinaire ne comprenant que le second cycle. Les  séries A, C et D ont été retenues, au regard de l’existence de plusieurs CEG dans la commune et les villages environnants.

Pour rappel, le lycée Philippe Zinda Kaboré, est fermé depuis le 25 mai 2021 à cause des grèves des élèves contre les réformes scolaires. Ces grèves ont entraîné des actes de vandalisme sur des infrastructures de l’établissement, dont le bureau du proviseur.

Le lycée départemental de Bissiga, quant à lui, a été fermé le 12 mars 2021. Des élèves de cet établissement avaient séquestré leur proviseur et tenté de « lyncher leur censeur » pour exiger la levée d’une mesure interdisant la tenue de kermesses dans leur établissement.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =