Home Diplomatie Force Barkhane au Sahel : 4000 conteneurs quittent le Mali

Force Barkhane au Sahel : 4000 conteneurs quittent le Mali

0
Laurent Michon
L'ambassadeur de France LUC HALLADE au milieu et Laurent Michon à droite

Le Commandant de la force française barkhane au Sahel, le général Laurent Michon, est en fin de mission. Pour ce faire, il a organisé une conférence de presse le jeudi 21 juillet 2022, en vue de donner le bilan et les perspectives de barkhane dans le Sahel. A l’occasion, il a indiqué que le format de l’après barkhane n’est pas encore défini.

Par Tatiana Kaboré

«L’action militaire française est régionale. Elle s’applique selon des formats différents à chaque pays selon les demandes», a fait savoir le Général Laurent Michon, le jeudi 21 juillet, au cours d’une conférence de presse.

En fin de mission, il a fait le point de la ré-articulation de la force barkhane au Mali comme l’avait annoncé le Président français Emmanuel Macron.

C’est une réarticulation qui a démarré très tôt au Nord du Mali, a-t-il soutenu. «Après Gossi, Ménaka, il nous reste à quitter Gao qui est évidemment le site logistique le plus important et nous allons finir à la fin de l’été», indique le commandant de la force barkhane.

4000 conteneurs quittent le Mali

Comme bilan, il fait savoir que ce sont environ 2500 hommes et 4000 conteneurs qui ont déjà quitté le Mali. «C’est un repli tactique et un défi logistique qui se fait de façon très correcte», a-t-il dit, tout en rassurant que la force française barkhane a quitté le Mali en bonne norme et en sûreté selon la formule consacrée.

M. Michon ajoute que «la ré-articulation qui s’ensuit n’est pas une autre duplication de Barkhane», précisant que «tous les équipements ou les hommes qui quittent le Mali retournent en France».

Le général a aussi relevé que les équipements sont en partie enlevés rapidement du Mali notamment parce qu’ils ont «besoin de les réengager ailleurs». «Il ne s’agit absolument pas de faire du Niger un nouveau Barkhane comme c’était au Mali», a-t-il martelé.

Les perspectives de la force française

Pour ce qui est des perspectives, Laurent Michon a informé que les efforts de coordination seront concentrés, en étant un soutien à la fois au niveau sécuritaire et développement pour les pays qui le souhaitent.

Aussi, il a expliqué que «La coopération avec les Nigériens se fait sur les formats qui existaient avant et se poursuivra selon les intentions de Niamey avec un mode opératoire un peu différent».

Et de confier que «le format de l’après Barkhane ou de la suite de Barkhane n’est pas défini». Il soutient que des discussions au niveau politique et militaire sont en cours avec les différents pays dans lesquels Barkhane intervient.

Conflit ukrainien et terrorisme en Afrique de l’ouest

Il s’est aussi exprimé sur le conflit ukrainien. «Nous avons tous conscience que les yeux peuvent être tournés vers l’Ukraine qui est une crise majeure pour le continent, cela ne doit pas empêché de poursuivre l’effort au profit des pays africains dans la lutte contre le terrorisme», a-t-il conclu.

Lire aussi : Coopération militaire : la force française Barkhane achemine plus de 150 conteneurs vers le Niger

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 × 8 =