Home Société Burkina Faso : Me Ambroise Farama rend un hommage à Daouda Diallo...

Burkina Faso : Me Ambroise Farama rend un hommage à Daouda Diallo pour son prix Martin-Ennals

0
Daouda Diallo Prix Martin Ennals
Daouda Diallo recevant son prix Martin Ennals en Suisse

Pharmacien de formation, Dr Daouda Diallo est un défenseur des droits humains engagé. Cet engagement lui a permis de recevoir le 2 juin 2022 à Genève en Suisse le prix Martin-Ennals pour les défenseurs des droits de l’homme. Le même jour Me Ambroise Farama, avocat des familles des victimes de Yirgou a rendu un hommage à Daouda Diallo, président du  Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC). 

Par Rama Diallo 

Dr Daouda Diallo a reçu son prix Martin-Ennals en Suisse. C’est un prix pour les défenseurs des droits de l’homme. Ainsi, Me Ambroise Farama a rendu un hommage au pharmacien pour son prix. 

Ce prix a été créé en 1993 pour honorer et protéger les individus du monde entier qui font preuve d’un « courage exceptionnel » pour défendre et promouvoir les droits de l’homme, a indiqué l’avocat. 

«Oui, Dr Daouda Diallo a fait preuve d’un courage exceptionnel dans ce contexte généralisé de stigmatisation, en s’engageant jour et nuit dans la défense et la protection des droits des Burkinabè», a-t-il écrit sur sa page Facebook. 

«Le CISC a su porter la voix des sans voix sous le leadership éclairé de son secrétaire général. Mal compris et mal aimé, le CISC a été combattu de toutes parts. Il a été combattu par des citoyens qu’il était censé protéger mais qui ont préféré la compromission à la lutte. Pour des intérêts égoïstes, Il a été combattu et continue de l’être, par les bourreaux des victimes. 

Il a été combattu par des gouvernants mal inspirés qui eux ont aujourd’hui besoin du secours des défenseurs des droits humains. Il a été combattu par des citoyens apathiques qui observent la misère de leurs concitoyens oubliant ou ignorant que leur tour viendra», a poursuivi l’avocat. 

Daouda Diallo a bravé de grands dangers et enduré bien des épreuves pour obtenir, au bénéfice de millions de Burkinabè, ce qui devrait en fait leur revenir de droit: droit à la vie, à l’égalité, au traitement humain, à la liberté, à un égal accès à la justice, a précisé Me Ambroise Farama. 

Pour lui, ce couronnement oblige les Burkinabè à protéger le lauréat. Car le combat de sieur Diallo a été reconnu et célébré au plan international. Dans son hommage, il invite le secrétaire général du CISC à poursuivre son combat. 

Lire aussi: Burkina: Daouda Diallo lauréat du Prix Nobel International des Défenseurs des Droits Humains

Contacté par Libreinfo.net, Ibrahim Dicko, l’un des parents des victimes de Yirgou se réjouit  du prix du défenseur des droits de l’homme. « Daouda Diallo a beaucoup fait pour ma famille et moi. Si tout le monde était comme lui, je pense que le pays n’allait pas vivre cette situation de crise aujourd’hui. Nous, parents des victimes de Yirgou, nous lui disons merci pour tout ce qu’il a fait pour nous. Il mérite vraiment ce prix», témoigne monsieur Dicko.

Le CICS est né suite au drame de Yirgou en janvier  2019. Depuis lors, son objectif est de demander justice pour les victimes de ce massacre qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive et bien d’autres injustices commises.

www.libreinfo.net 

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 + 12 =