spot_img

Burkina/Sécurité : 48h pour magnifier la femme «officier de police individuel burkinabè »

Publié le : 

Publié le : 

Ce 28 mars 2024 à l’école nationale de police à Ouagadougou, une  cérémonie d’hommage est organisée à l’endroit de toutes les femmes policières burkinabè qui ont servi dans le système des nations unies. C’était  sous la présidence du ministre de l’Administration territoriale,  Émile Zerbo. Et  en présence de la marraine de la cérémonie, la ministre de l’Action humanitaire, Nandy Somé/Diallo.

Par Prisca Konkobo

La femme «officier de police individuel burkinabè» est à l’honneur pendant 48 h. Et c’est une centaine de femmes parées de leurs uniformes qui ont pris part à la cérémonie d’hommage organisée à leur intention ce 29 mars 2024 pour les célébrer.

Ce sont des femmes qui ont servi dans le système des Nations unies et qui ont participé aux missions de maintien de la paix.

Selon Emmanuel  Zongo, directeur de la coopération internationale, «ces 48h sont pour nous une occasion de rendre hommage à ces femmes qui se sont données pour hisser haut le drapeau du Burkina Faso»

Elles sont  souvent «les premières intervenantes en cas de crise et elles jouent un rôle central dans la vie, la survie et la résilience dans les familles et les communautés. Elles sont de vraies artisanes de paix», déclare pour sa part, le ministre de l’administration territoriale, Émile Zerbo.

Il  mentionne que plusieurs  centaines de femmes burkinabè ont participé aux missions de maintien de la paix à travers le monde. Il cite, à cet effet, « la République Démocratique du Congo, le Burundi, Haïti, le Darfour, la Côte d’Ivoire, le Mali et la République de la Centrafrique».

Émile Zerbo, président de la cérémonie
Émile Zerbo, président de la cérémonie

Ces 48 heures qui leur sont dédiées est au-delà de l’hommage, une occasion pour « partager cette expérience acquise au sein des Nations Unies aux jeunes générations de policières et de gendarmes», précise le ministre Émile Zerbo.

Une belle initiative pour encourager la femme 

La ministre de l’Action humanitaire, Nandy Somé/Diallo, marraine de la cérémonie à encourager ses filleules à «participer aux activités de soutien à la paix des Nations Unies à travers le monde».

Nandy Somé/Diallo, marraine de la cérémonie
Nandy Somé/Diallo, marraine de la cérémonie

Elle les a exhortées au respect de «la discipline, la ponctualité, l’assiduité, la rigueur, l’excellence et l’humilité».

Pour Yvette Zombré/Boni, commissaire de police, cette journée d’hommage est une “belle initiative”.

Occasion pour Odile Kantiono, inspectrice générale de police à la retraite, d’encourager les jeunes filles à intégrer la police.

«Nous avons besoin d’elles . Il y a beaucoup de combats à mener, comme la sécurité des personnes et des biens au Burkina, en ces temps de terrorisme. On a besoin de femmes» déclare-t-elle.

« Il y a des missions que les hommes ne peuvent pas faire . Ils ne peuvent pas interpeller des femmes, les palper et les fouiller, explique-t-elle.

Photo de famille à l'issue de la cérémonie
Photo de famille à l’issue de la cérémonie

Dans le cadre des missions effectuées dans le système des Nations unies, le commissaire de police Yvette Zombré/Boni a été désignée meilleure policière des Nations Unies en 2016.

L’adjudant de police Alizeta Kaboré/Kinda a remporté la même distinction en 2022.

Au cours des 48 heures de la femme «officier de police burkinabè», des tables rondes et des partages d’expérience seront organisées.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...
spot_img

Autres articles

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...