spot_img

Burkina : Lutte contre la corruption, les conseils de discipline seront activés

Publié le : 

Publié le : 

Le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré a rencontré ce lundi 8 janvier 2024 le personnel de la Présidence du Faso et des services rattachés. L’objectif de cette rencontre est d’échanger avec eux sur le fonctionnement de l’institution et l’orientation de la Transition pour cette année 2024.

Par Emilienne Compaoré

Le Chef de l’État burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré a rencontré le personnel de la présidence du Faso et des services rattachés ce lundi 8 janvier 2024.

Lors de cette rencontre, le président de la Transition a indiqué qu’en ce début d’année, « il est nécessaire de se donner un nouveau départ pour l’institution et le pays entier »

Il ajoute : « S’il y a des gens qui doivent véhiculer l’idéologie que nous défendons, c’est bien vous qui travaillez au niveau central. Durant ces 15 mois, vous avez pu observer beaucoup de choses avec moi dans l’administration ; vous avez aussi pu observer l’évolution de la situation sécuritaire»

En plus de la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso, il souligne que cette année des efforts seront axés sur la lutte contre la corruption et la lenteur administrative qui plombent parfois les actions du gouvernement.

« La lutte contre le terrorisme avance, mais il faut reconnaitre qu’il y a certains volets sur lesquels les choses n’ont pas avancé ; c’est la corruption, la lenteur administrative. Il faut le reconnaître, les choses n’ont pas bougé à ce niveau parce que nous nous sommes donnés un temps pour sensibiliser et parler aux gens pour qu’ils comprennent, aussi bien au niveau de l’armée qu’au niveau civil » soutient-il

Selon lui, « chacun doit faire la mission pour laquelle il a été recruté, malheureusement ce n’est souvent pas le cas et quand on veut licencier, les gens sortent les textes de partout. Vous ne pouvez pas prendre les textes des autres et venir appliquer à notre contexte » dit-il.

Le capitaine Ibrahim Traoré indique que « la plupart des cabinets recrutés ont généralement des connexions avec des acteurs de l’administration qui, par des voies détournées, offrent leurs compétences en contrepartie d’une rémunération indue». Selon lui, « C’est du vol, c’est de la tricherie et on va mettre fin à ces pratiques ».

Le Chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré appelle à activer les conseils de discipline dans les différentes structures de l’administration pour que des sanctions soient prises à l’encontre des agents indélicats même si cela devrait aller jusqu’au licenciement.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...