spot_img
spot_img

Burkina : l’ONTB convoie des retraités à Bobo pour découvrir la Guinguette

Publié le : 

Publié le : 

L’Office national du tourisme (ONTB) a organisé une visite guidée à la Guinguette de Bobo Dioulasso au profit des retraités du ministère de la Communication.

Par Nicolas Bazié

Le 4 mai 2024, les retraités du ministère de la Communication ont effectué une visite guidée à la Guinguette, un site touristique situé à 20 km à l’ouest de la ville de Bobo Dioulasso, sur la route de Nasso.

La Guinguette est un plan d’eau naturel formant une sorte de piscine sur le cours de la rivière de Kou. Autrefois un lieu de baignade, ce site est bien connu de nombreux Bobolais qui y effectuent des visites de temps en temps.

La Guinguette doit son nom au premier classement de la forêt du Kou en 1941. Une forêt qui est un lieu de repos très riche en végétation et abritant, en plus de la Guinguette, d’autres sources naturelles et d’espèces animales et végétales comme cet arbre dont les fruits soignent les Ulcères.

Une fois dans cette grande forêt, il faut marcher 600 m avant de découvrir la Guinguette dont son eau très claire alimente toute la ville de Bobo Dioulasso.

En effet, selon le guide des lieux, Hyppolite Sanou, l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) y a installé une station de pompage de cette eau et une autre station de traitement.

Il fait noter que la Guinguette et la rivière de Kou se jettent également dans le Mouhoun, le plus grand fleuve du Burkina Faso.

Le guide
Le guide

Abdoulaye Douanio dit avoir fait tout son parcours scolaire à Bobo Dioulasso mais n’avait pas eu l’occasion de visiter la Guinguette.

« On m’a plusieurs fois parlé de ce site, mais je n’avais jamais eu la curiosité d’y mettre les pieds. Cependant, ce que j’ai vu ce matin m’a vraiment émerveillé», fait-il savoir.

Abdoulaye Douanio
Abdoulaye Douanio

Reine Sakandé née Bénao a fait partie des retraités qui ont visité le mythique site de la Guinguette dans la forêt classée de Kou.

 « Se trouver dans la nature et au bord de la Guinguette est rare », dira-t-elle, saluant l’initiative de l’Office national du tourisme.

« Je suis particulièrement contente d’avoir pu effectuer cette visite pour constater qu’il y a encore un cours d’eau claire, totalement limpide dans cette forêt ». 

Un tel site selon Reine Sakandé doit être permanemment entretenu. « Il faut interpeller les autorités pour qu’elles améliorent le cadre et la source qui est ensablée. Sinon dans 10 ans, nous risquons de ne pas trouver la Guinguette comme elle est aujourd’hui. Je crois aussi que s’il y avait plus de cadre d’attraction, il allait avoir beaucoup de touristes », indique-t-elle.

Elle fait allusion au fait  qu’il n’y pas de restaurant, un lieu de rafraîchissement et de lieux de repos aménagés à côté.

Reine Sakandé
Reine Sakandé

Dans la forêt, en effet, il est à constater que tous les bancs sur lesquels un visiteur peut s’assoir ploient sous le poids de l’âge. Alors que certains sont totalement cassés, d’autres sont rongés par la rouille.

Difficile ainsi de reposer un tant soit peu avant de continuer la marche dont l’aller-retour fait un 1km et 200 m. « Il n’y a pas d’endroit où rester toute la journée », fait observer Mme Sakandé qui appelle les autorités en charge du tourisme à être beaucoup plus regardant sur cet aspect.

La guinguette
La guinguette

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...