spot_img
spot_img

Burkina/Foncier : Les habitants de Silmiougou dénoncent l’attitude de la SONATUR

Publié le : 

Publié le : 

Les résidents de Silmiougou, situé dans l’arrondissement 08 de Ouagadougou, ont exprimé leur mécontentement envers la Société Nationale d’Aménagement des Terrains Urbains (SONATUR) pour son non-respect des accords conclus avec la communauté locale. C’était lors d’une conférence de presse organisée le samedi 27 avril 2024 à Ouagadougou.

Par André-Martin Bado 

«Tout a commencé en 2008, lorsque les habitants ont cédé environ 350 hectares de terres cultivables à la SONATUR en échange de la promesse de viabiliser la partie allouée aux autochtones», explique le porte-parole de la communauté locale, Issouf Rouamba. Et il se désole: «la société n’a pas respecté cet engagement.»

C’est pourquoi, le samedi 27 avril 2024, les habitants se sont donnés l’occasion d’exprimer  leur déception face aux actions insatisfaisantes de la SONATUR. «La SONATUR s’est contentée de tracer quatre voies à la limite de la zone prévue, puis a procédé à l’électrification de son propre site sans étendre les infrastructures nécessaires à la zone habitée», a déclaré le porte-parole.

Issoufou Rouamba, porte parole
Issoufou Rouamba, porte parole

Les manifestants ont souligné le déséquilibre flagrant entre la superficie occupée par la SONATUR (71,43% du lotissement) et les promesses non tenues en matière de viabilisation.

«C’est une tromperie digne de l’époque coloniale. C’est notre terre, dont nous ne recevons que 28,57 %, et nous sommes contraints de vivre dans l’obscurité, sans eau potable, tandis que nos voisins de la SONATUR bénéficient de toutes les commodités…», a ajouté M. Rouamba.

Face à cette situation, la population de Silmiougou rejette catégoriquement toute idée de viabilisation sélective du site de la SONATUR sans que la zone résidentielle ne bénéficie des mêmes aménagements.

Le site de la SONATUR
Le site de la SONATUR

Ils en appellent au gouvernement, y compris au Président Ibrahim Traoré, pour qu’une enquête soit diligentée sur les agissements de la SONATUR et que des mesures correctives soient prises pour rétablir la dignité des habitants de Silmiougou.

«Il est impératif que le président soit informé de cette situation. Avec son engagement en faveur de la justice et de la lutte contre l’impunité, il ne saurait tolérer de telles injustices…», a conclu le porte-parole.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...