spot_img

[Tribune]affaire charbon fin au Burkina « nous disons félicitations aux deux parties pour la hauteur d’esprit », dit Hamid Ag Iman

Publié le : 

Publié le : 

Ceci est une tribune de Hamid Ag Iman parvenue à la redaction de Libreinfo.net qui félicite l’état burkinabè et la société minière IAMGOLD Essakane suite à l’accord trouvé dans le dossier charbon fin.

Ouf ! sommes-nous tentés de dire. Le dossier charbon fin est enfin finie. 4 années de tractations, 4 années d’expertises et ou de contrexpertises… Que de temps perdu ! Enfin les deux parties ont toutes agis dans l’intérêt supérieur de la Nation.

L’Etat burkinabè encaisse une coquette somme de neuf milliards de francs CFA, la société minière Essakane SA peut tranquillement retourner faire ce qu’elle sait faire le mieux : extraire l’or, payer ses employés et continuer de payer l’impôt.

L’aboutissement de cette affaire par la voie transactionnelle est la parfaite matérialisation du dicton qui dit que « un mauvais arrangement faux mieux qu’un bon procès ». Encore que dans le cas présent, il faut parler d’un bon arrangement.

Neuf milliards dans les caisses de l’Etat dans le contexte qui est le nôtre, il faut se le dire, c’est une bouffée d’oxygène. Des milliards et des milliards, le Burkina Faso en a besoin pour faire face à ses défis. A quoi bon trainer avec un procès sur une longue durée alors que la loi permet de prendre un « raccourci » mutuellement bénéfique pour toutes les parties. Ici il faut penser aux FDS, au VDP, aux PDI.

Chaque jour que le bon Dieu fait, les besoins grossissent et les défis deviennent énorme. Comment ne pas comprendre, que dans un contexte de pays « non assisté alors qu’en danger », les autorités ne fassent pas un tel choix. C’est normal et logique. Le contexte nous l’imposait.

D’autant plus que la société minière a toujours démontré sa disponibilité et son engagement auprès de l’Etat. Essakane, ce n’est pas n’importe qu’elle mine. C’est la première mine industrielle que le Burkina Faso a enregistrée et qui a permis au pays de quitter le coton pour l’or comme premier produit d’exportation.

Essakane, c’est également des milliers d’employés, des taxes annuelles, une contribution au fonds minier de développement local, des activités auprès des communautés, des bourses nationales et régionales… Avons-nous une fois pensée à ce qui se serait passé si « l’entêtement au procès » avait abouti à une fermeture prématurée de la mine ?

N’y pensons même plus.

En tout cas nous disons félicitations aux deux parties pour la hauteur d’esprit. Aux Autorités burkinabè pour avoir fait prévaloir l’intérêt supérieur de la nation. Aux responsables d’Essakane pour leur disponibilité constante…

Lire aussi: Burkina Faso, la société minière Iamgold Essakane et l’état ont trouvé un accord pour une transaction dans l’affaire charbon fin

Hamid Ag Iman

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Can Ambiance: Pathé’O, l’habilleur des officiels de la CAF et de la FIF

Styliste de renom, Pathé Ouédraogo, d’origine burkinabè et basé à Abidjan, en Côte d’Ivoire depuis plusieurs décennies, est l’habilleur de la Confédération africaine de...

Coup d’Etat en Afrique de l’Ouest : Et si la CEDEAO redevient celle des peuples ?

La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est confrontée à une remise en cause de certaines de ses décisions depuis l’émergence...

Burkina/Ouagadougou: salle de gym en “plein air”, de la musculation au Monument des Martyrs

Parmi les personnes qui pratiquent le sport tous les soirs autour du Monument des Martyrs au quartier Ouaga 2000 dans la capitale du Burkina,...

Burkina/Ligue 1: Championnat national 2023-2024, qui pour succéder à l’As Douanes?

Le championnat national de première division  du Burkina démarre cet après midi au stade Issoufou Joseph Conombo. ASFA-Y affronte le Royal FC pour le...

Crise au Niger : le Burkina Faso va envoyer un contingent militaire

Le Président de la Transition, Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a présidé ce mercredi, le Conseil des ministres qui a examiné plusieurs...
spot_img

Autres articles

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...

Ouahigouya : supposé massacre de 170 personnes, le procureur ouvre une enquête

Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord du Burkina Faso, dit diligenter...