spot_img

Burkina : Vers la création d’un fonds unique pour soutenir les jeunes dans  l’entrepreneuriat

Publié le : 

Publié le : 

Le président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré a annoncé le 12 août 2023 à Ouagadougou la création d’un fonds unique pour soutenir les jeunes  dans l’entrepreneuriat. C’était lors de la commémoration de la journée internationale de la jeunesse.

Par Daouda Kiekieta

Un fonds unique pour soutenir l’entrepreneuriat des jeunes, c’est la promesse du chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré,  aux jeunes le samedi 12 août 2023  lors de la commémoration de la journée internationale de la jeunesse.

La création de ce fonds vise à encourager les jeunes à se lancer dans l’entrepreneuriat afin de lutter contre le chômage et les risques que ces jeunes ne basculent  vers le terrorisme, car « tant que les jeunes seront sans emploi, ils seront tentés de rejoindre les groupes armés ».

C’est ainsi que le président de la Transition à annoncer que « des réformes en faveur de la jeunesse sont en cours », dont « la création d’un fonds unique qui puisse soutenir les jeunes  dans l’entrepreneuriat ».

Ces réformes consistent également en allègement fiscal pour faciliter la création d’entreprises des jeunes. « N’ayez pas peur du risque. Nous avons élagué tout ce qui est fiscalité. Initiez quelque chose. Nous vous accompagnerons. Même ceux qui ont de l’emploi, chercher à investir » a lancé le capitaine Traoré.

Pour le capitaine Traoré, l’objectif est de réorienter une bonne partie de la jeunesse vers l’emploi professionnel. « Ce qui va sans dire que nous devrons construire beaucoup de centres de promotion de l’enseignement professionnel et pouvoir apprendre beaucoup de métiers aux jeunes parce que ici, nous regorgeons de beaucoup de ressources », a-t-il indiqué.

Cette volonté de renforcer les capacités des jeunes dans les métiers professionnels entre également en droite ligne du combat pour l’autosuffisance alimentaire, car, « si vous n’êtes pas autosuffisants, vous n’avez aucune dignité », a dit Ibrahim Traoré.

Pour gagner le combat contre la dépendance alimentaire, le capitaine dit vouloir exploiter tous les points d’eau qui, de son avis, ne sont pas assez exploités.

« Au sein de chaque région, nous allons valoriser ces points d’eau et ces réserves que nous avons et nous allons accompagner autant que possible  les jeunes », a dit le capitaine.

Par ailleurs, le chef de l’État a annoncé qu’il aura un représentant de chaque région à la résidence du Faso comme chargé de mission.

Ces jeunes devront prendre en compte les préoccupations de la jeunesse et des femmes de leur région « pour que nous puissions agir de façon progressive là où nous devons agir. ». Ils devront aussi prendre contact et suivre l’exécution des projets avec les différents responsables.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...
spot_img

Autres articles

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...