spot_img

Diplomatie : Le Burkina Faso reprend ses relations avec la Corée du Nord, n’en déplaise aux Etats-Unis et à l’ONU

Publié le : 

Publié le : 

 Le Burkina Faso a décidé le 29 mars 2023, en conseil des ministres, de reprendre ses relations avec la République populaire démocratique de Corée du Nord. Selon le gouvernement burkinabè, cela vise à  « entretenir une coopération bilatérale exemplaire dans plusieurs domaines comme le secteur de la sécurité».

Par Nicolas Bazié

Les relations commerciales entre les deux États avaient été officiellement suspendues en 2017 à cause d’une disposition recommandée par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) à tous ses États membres dans une résolution de sanctions prises contre Pyongyang.

Six ans après, soit le 29 mars 2023, le Burkina Faso décide de se tourner de nouveau vers la Corée du Nord. Avec cette démarche, le Burkina Faso entend compter sur ce pays d’Asie pour l’acquisition de matériels militaires.

C’est d’ailleurs ce que la ministre burkinabè des Affaires étrangères, Mme Olivia Rouamba a  expliqué au cours d’un point de presse. «Cette reprise des relations diplomatiques avec la Corée du Nord permettra à ce pays d’Asie de l’Est et au Burkina Faso d’entretenir une coopération bilatérale exemplaire dans plusieurs domaines comme le secteur de la sécurité, à travers l’octroi à notre pays d’équipements et de matériels militaires, les secteurs des mines, de la santé, de l’agriculture et de la recherche» a déclaré la cheffe de la diplomatie burkinabè après la tenue du conseil des ministres.

Diplomatie Burkina relations Corée-du-Nord
La ministre des Affaires Étrangères du Burkina Faso Olivia Rouamba

L’État burkinabè a ainsi examiné et approuvé un agrément pour la nomination d’un ambassadeur de la République populaire démocratique de Corée auprès du Burkina Faso avec pour résidence Dakar, au Sénégal.

Selon la ministre Rouamba, le Burkina Faso a, de par le passé, entretenu « de très bonnes relations avec ce pays qui était un partenaire privilégié sous la période de la Révolution d’août 1983».

La Corée du Nord et l’Afrique, une vieille amitié

La Corée du Nord et l’Afrique, c’est une histoire d’amitié qui date de la Guerre froide (1947 à 1962). À l’époque, la plupart des pays nouvellement indépendants avaient décidé de se rallier au Mouvement dit des non-alignés.

En dépit des pressions américaines, des résolutions onusiennes et des sanctions internationales, le pays de Kim Jong-Un est loin d’avoir rompu ses vieilles relations avec le continent africain.

Jusqu’en 2016, la Corée du Nord conservait plus de vingt ambassades sur le continent. Les liens diplomatiques et commerciaux persistent, et le rapprochement avec la Corée du Sud (Ndlr :rivale historique de la Corée du Nord) n’implique pas nécessairement de rupture avec Pyongyang, la capitale nord-coréenne.

Le Nigéria, par exemple, entretient depuis 1976 des liens diplomatiques importants avec la Corée du Nord où il possède même une ambassade, mais demeure en même temps l’un des principaux partenaires commerciaux de la Corée du Sud en Afrique.

A l’instar du Nigéria, d’autres pays africains entretiennent toujours des relations avec la Corée du Nord. C’est notamment le cas du Sénégal, (pays de résidence du nouvel ambassadeur accrédité au Burkina) de l’Afrique du Sud, de l’Égypte, de l’Éthiopie, de la Guinée, du Ghana, de la Guinée équatoriale, de la Libye, de l’Ouganda, de la Tanzanie, etc.

C’est dire que la Corée du Nord a toujours une place importante sur le continent et que de nombreux États africains veulent poursuivre leurs relations avec elle.

La Corée du Nord et les menaces des Etats-Unis et l’ONU

En septembre 2017, un rapport d’experts de l’ONU avait pointé du doigt onze pays africains soupçonnés de poursuivre un partenariat militaire avec le régime de Kim Jong-Un, malgré les menaces américaines contre la crise nucléaire nord-coréenne. En effet, en 2016, l’ONU avait invité ses États membres à appliquer des sanctions « contre toute forme de prolifération nucléaire et balistique ».

La Corée du Nord privilégie plus ses relations diplomatiques dans la défense militaire. C’est l’un des rares pays au monde qui construit plus des infrastructures militaires, usines d’armements et de munitions, avec des productions y compris des transferts de technologie.

Selon un document publié, la Corée du Nord aurait livré des armes légères à l’Erythrée et à la République démocratique du Congo (RDC), des missiles sol-air au Mozambique, des missiles modernisés et des radars à la Tanzanie et entraîné des soldats et policiers en Angola et en Ouganda.

Le Burkina Faso reprend donc ses relations avec ce pays (l’un des plus isolés au monde), à un moment où il cherche des partenaires stratégiques pouvant l’aider à lutter contre les groupes armés terroristes qui harcèlent le pays depuis 2015.

Lire aussi: Diplomatie :le gouvernement décide de la reprise des relations diplomatiques avec la Corée du Nord (conseil des ministres)

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Côte d’Ivoire: la société panafricaine APRIL-OIL lauréate du prestigieux prix des Bâtisseurs

Le Président du conseil d'administration (PCA) de la société panafricaine des Hydrocarbures APRIL-OIL, Yasya Sawadogo fait partie de la liste très select du prestigieux...

Chine : après 14 jours de formation, des journalistes burkinabè reçoivent leurs attestations

Les autorités chinoises ont procédé le 23 avril 2024, à Beijing la capitale chinoise, à la remise des attestations de fin de formation à...

Burkina : le verdict sur l’affaire Me Kam attendu ce 23 avril 2024

Le verdict de l’appel interjeté par l’Agent judiciaire de l’État dans le dossier relatif à l’arrestation de Me Guy Hervé Kam sera rendu ce...

Culture:Endeavour soutient la SNC 2024 avec 30 millions FCFA

Le groupe minier Endeavour a apporté le lundi 22 avril 2024 à Ouagadougou un soutien financier de trente millions (30 000 000) FCFA à...

Coopération : Des investisseurs russes chez le ministre des affaires étrangères

Des investisseurs russes sont venus présenter leurs projets au ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré. C’était ce lundi 22 avril 2024 au...
spot_img

Autres articles

Côte d’Ivoire: la société panafricaine APRIL-OIL lauréate du prestigieux prix des Bâtisseurs

Le Président du conseil d'administration (PCA) de la société panafricaine des Hydrocarbures APRIL-OIL, Yasya Sawadogo fait partie de la liste très select du prestigieux...

Chine : après 14 jours de formation, des journalistes burkinabè reçoivent leurs attestations

Les autorités chinoises ont procédé le 23 avril 2024, à Beijing la capitale chinoise, à la remise des attestations de fin de formation à...

Burkina : le verdict sur l’affaire Me Kam attendu ce 23 avril 2024

Le verdict de l’appel interjeté par l’Agent judiciaire de l’État dans le dossier relatif à l’arrestation de Me Guy Hervé Kam sera rendu ce...

Culture:Endeavour soutient la SNC 2024 avec 30 millions FCFA

Le groupe minier Endeavour a apporté le lundi 22 avril 2024 à Ouagadougou un soutien financier de trente millions (30 000 000) FCFA à...

Coopération : Des investisseurs russes chez le ministre des affaires étrangères

Des investisseurs russes sont venus présenter leurs projets au ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré. C’était ce lundi 22 avril 2024 au...