Home Diplomatie Lutte antiterroriste: après le G5 Sahel, voici maintenant la force conjointe d’initiative...

Lutte antiterroriste: après le G5 Sahel, voici maintenant la force conjointe d’initiative d’Accra

0
initiative d'Accra
La réunion des chefs d’Etat et de Gouvernement de « l’Initiative d’Accra », tenue le 22 novembre 2022 à Accra, la capitale ghanéenne

La réunion des chefs d’Etat et de Gouvernement de « l’Initiative d’Accra », tenue le 22 novembre 2022 à Accra, la capitale ghanéenne, a fixé un délai d’un mois pour rendre opérationnelle la force conjointe de « l’Initiative », dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. C’est l’un des points contenus dans les conclusions du sommet des Présidents.

Par La Rédaction

C’est une rencontre dont l’objectif est de consacrer la mobilisation de soldats de 7 pays pour lutter contre le terrorisme. Une forme de force multinationale.

Et l’Initiative d’Accra a besoin de 550 millions de dollars, soit plus de 328 milliards de francs CFA pour démarrer les activités de cette force. Les organisations internationales comme l’Union européenne, la CEDEAO, l’Union africaine suivies de la Grande Bretagne ont promis à cet effet, un accompagnement.

« Les chefs d’Etat et de gouvernement ont pris note de l’engagement des partenaires à soutenir l’initiative d’Accra dans la lutte contre le terrorisme dans la sous-région et ont réaffirmé leur engagement à mobiliser les ressources endogènes nécessaires pour rendre opérationnelle, dans un délai d’un mois, la task-force conjointe multinationale de l’initiative d’Accra » lit-on dans le communiqué émis à l’issue de la rencontre.

A ce niveau, le premier ministre du Burkina Faso, Apollinaire Kyélem qui était à cette rencontre a déclaré qu’il faut que les Africains eux-mêmes qui décident de leur sort. « Si les Africains veulent, ils peuvent réunir suffisamment des fonds pour les intérêts de leurs activités », a dit le premier minsitre Kyélem qui poursuit: « Nous n’avons pas le temps pour des réunions informelles ».

Le siège de cette force multinationale  sera basé à Tamalé au Ghana et le renseignement centralisé à Ouagadougou au Burkina Faso. Le Nigeria pays observateur, se dit disposer à accompagner la Force conjointe en appui aérien et logistique.

Notons que les autorités maliennes ne se sont pas déplacées à Accra au Ghana le 22 novembre dernier, pour participer à la rencontre.

L’initiative d’Accra existe depuis 2017. Et il avait été prévue lors de sa naissance, la création d’une force multinationale pour mieux lutter contre le terrorisme. C’est donc 5 ans après que le projet semble vouloir se concrétiser.

Il faut préciser que « l’initiative d’Accra » repose principalement sur trois axes. Il y a premièrement, le partage d’informations et de renseignements. Il y a ensuite, la formation du personnel de sécurité et de renseignement et, enfin, la conduite d’opérations militaires conjointes transfrontalières.

L’opérationnalisation de cette force intervient à un moment où le G5 Sahel a du mal à fonctionner.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =