spot_img
spot_img

Can info: Stade de la Paix de Bouaké, joyau architectural du sport africain

Publié le : 

Publié le : 

Construit en 1984, le Stade de Bouaké, l’un des pôles d’attraction de la 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations, a d’abord accueilli la précédente édition de la compétition qui a eu lieu en Côte d’Ivoire du 4 au 18 mars 1984.

Par Stéphane Kouakou, collaborateur à Bouaké

Les équipes nationales d’Algérie, du Nigeria, du Ghana et du Malawi ont croisé les crampons dans ce stade de 25 000 places en 1984, lorsque la Côte d’Ivoire abritait la Coupe d’Afrique des nations pour la première fois.

Après la compétition, il a joué un rôle historique dans la vie politico-militaire du pays, notamment dans le processus de réconciliation nationale durant la crise qui opposait, entre 2002 et 2007, les Forces de défense et de sécurité (FDS) aux Forces nouvelles. C’est plus tard qu’il sera baptisé stade de la paix de Bouaké.

Une enceinte chargée d’histoire

En effet, après le coup d’État manqué des rebelles en 2002, la Côte d’Ivoire s’est retrouvée divisée en deux. Toutes les activités sportives avaient alors été annulées et le stade délaissé, car la zone était passée aux mains des rebelles.

Et lorsque des accords furent conclus en 2007 entre le président de la République d’alors, Laurent Gbagbo, et le chef des rebelles, Guillaume Soro, le Stade de Bouaké servira de cadre à un événement historique dans le cadre du retour de la paix et de la réconciliation nationale, surtout dans les zones centre, nord et ouest.

Une cérémonie y avait alors été organisée, les 30 et 31 juillet 2007, pour brûler les armes et matérialiser la bonne foi des deux parties à aller à la paix. Toutes les armes qui ont servi à faire la guerre ont été saisies et brûlées devant plusieurs chefs d’État africains dont Thabo Mbeki (Afrique du Sud), Thomas Boni Yayi (Bénin), Blaise Compaoré (Burkina Faso) et bien d’autres.

Aussi, pour marquer la reprise des activités sportives, mais aussi pour rassembler les populations, le match retour des éliminatoires de la CAN’2008 qui opposait la Côte d’Ivoire à Madagascar a-t-il été joué le 30 juillet 2007 dans ce stade. La Côte d’Ivoire l’avait largement emporté sur le score fleuve de 5 buts à 0. Après tous ces événements, cette enceinte sportive devient Stade de la paix de Bouaké.

Rénovations et réhabilitations

Dès lors, le Stade de la paix de Bouaké, édifice imposant et gigantesque situé en plein centre-ville, subira plusieurs rénovations afin de le rendre plus performant et plus attrayant. Sa capacité d’accueil, la pelouse, les gradins… ont enregistré des modifications significatives.

Une première réhabilitation interviendra en 2007. Les travaux ont coûté entre 200 millions et 300 millions de francs CFA et ont intéressé l’accès au stade des joueurs et des officiels, les vestiaires, les normes sécuritaires, la pelouse, la loge officielle, les gradins, les grilles de protection ainsi que l’infirmerie. De même, les douches, les toilettes des joueurs et celles du grand public ont été refaites.

Au niveau de la sécurité, rien n’a été négligé. Des murs ont été érigés à la sortie des vestiaires pour éviter tout contact des joueurs avec le public. Selon les experts de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et du ministère ivoirien des Sports, tout a été fait conformément aux normes de la Fédération internationale de football association (Fifa).

Une nouvelle rénovation est intervenue entre 2019 et 2022. Le Stade de la paix de Bouaké a ainsi bénéficié d’une extension pour mieux répondre aux exigences de cette 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations.

La capacité d’accueil du stade est ainsi passée de 25 000 à 40 000 places assises, conformément au cahier de charges de la Confédération africaine de football (CAF) et peut accueillir des matchs de football et de rugby. Ce stade est de type anglais (sans piste d’athlétisme) et a été construit sous la forme d’une couronne ovale avec un profil en travers de 24 gradins.

Cette extension a permis au Stade de la paix de Bouaké de devenir le deuxième plus grand stade de Côte d’Ivoire après le Stade Olympique Alassane Ouattara d’Ébimpé d’Abidjan, et d’être l’un des plus beaux qui abriteront la compétition.

Les travaux de rénovation, qui ont nécessité la bagatelle de 23,33 milliards de francs CFA, ont également porté sur la tribune presse, la pelouse, les gradins, les toilettes, etc. Les chaises sont de couleur orange, blanc et vert, les couleurs du drapeau national ivoirien. Les clés de ce joyaux architectural ont été réceptionnés par l’ancien ministre des Sports, Claude Paulin Danho, le 4 mars 2023.

Ce Stade, qui intègre toutes les commodités ultra-modernes afin de répondre aux normes de la CAF, a déjà abrité plusieurs matchs et aucun problème n’a été soulevé.

Impacts sociaux et économiques

Les alentours du stade sont de véritables opportunités d’affaires pour les riverains. En effet, les commerces enregistrent un engouement unique lors des jours de matchs. Les établissements hôteliers et restaurants en profitent pour augmenter leurs revenus.

Le Stade de la paix de Bouaké est également un lieu de retrouvailles entre amis, collègues et connaissances. En prélude au lancement de la CAN’2023, les commerces et établissements hôteliers sont en pleine réhabilitation car chacun veut tirer son épingle du jeu.

Le Stade de la paix de Bouaké incarne l’histoire ivoirienne, la paix et le développement économique, et sa transformation au fil des années en fait un joyau sportif et un moteur économique pour la région.

Lire aussi: Can Ambiance: Bouaké, une cité arc-en-ciel au centre de la Côte d’Ivoire

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Politique: MDA suspend son représentant actuel à l’ALT de toutes ses instances

Le Bureau exécutif national (BEN) du Mouvement pour la démocratie en Afrique (MDA) a annoncé ce vendredi 12 juillet 2024 dans un communiqué la...

Tchad : Mahamat Idriss Déby annule sa visite à l’Élysée

Le président tchadien Mahamat Idriss Déby a annulé sa visite prévue à l'Élysée selon le journal français Africa Intelligence ce vendredi 12 juillet 2024. Par...

Musique: Kindiss tire sa révérence après plus de 30 ans de carrière

Le monde de la musique burkinabè est en deuil. Il pleure la disparition de l’artiste chanteur Issa Kinda alias Kindiss. Le roi du «binon»...

Football: Oumarou Sawadogo prochain président de la FBF?

Le colonel major à la retraite, candidat déclaré à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF) a animé ce vendredi 12 juillet...

Burkina/Éducation: «il y aurait un début de formation militaire, civique et patriotique au primaire», Président Ibrahim Traoré

Le président du Faso Ibrahim Traoré a annoncé jeudi lors d'une rencontre avec les forces vives de la nation, une insertion de la formation...
spot_img

Autres articles

Politique: MDA suspend son représentant actuel à l’ALT de toutes ses instances

Le Bureau exécutif national (BEN) du Mouvement pour la démocratie en Afrique (MDA) a annoncé ce vendredi 12 juillet 2024 dans un communiqué la...

Tchad : Mahamat Idriss Déby annule sa visite à l’Élysée

Le président tchadien Mahamat Idriss Déby a annulé sa visite prévue à l'Élysée selon le journal français Africa Intelligence ce vendredi 12 juillet 2024. Par...

Musique: Kindiss tire sa révérence après plus de 30 ans de carrière

Le monde de la musique burkinabè est en deuil. Il pleure la disparition de l’artiste chanteur Issa Kinda alias Kindiss. Le roi du «binon»...

Football: Oumarou Sawadogo prochain président de la FBF?

Le colonel major à la retraite, candidat déclaré à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF) a animé ce vendredi 12 juillet...

Burkina/Éducation: «il y aurait un début de formation militaire, civique et patriotique au primaire», Président Ibrahim Traoré

Le président du Faso Ibrahim Traoré a annoncé jeudi lors d'une rencontre avec les forces vives de la nation, une insertion de la formation...