Home Economie Burkina Faso : Plus de 2 600 hectares de cultures inondés par...

Burkina Faso : Plus de 2 600 hectares de cultures inondés par les eaux du fleuve Mouhoun en crue

0
Fleuve Mouhoun
Une image du fleuve Mouhoun

La crue du fleuve Mouhoun, suite à de fortes pluies, a submergé plus de 2 600 hectares de cultures dans la région de la Boucle du Mouhoun, selon l’Agence d’information du Burkina (AIB) qui cite la direction régionale en charge de l’agriculture. Le fleuve Mouhoun, autrefois appelé Volta Noire, prend sa source au Burkina Faso et se jette dans le lac artificiel Volta au Ghana.

Par Daouda Kiekieta

Le débordement des eaux du plus long fleuve du Burkina Faso, est intervenu entre fin septembre et début octobre 2022 et a causé d’énormes dégâts. Par endroits, la crue du fleuve s’est étendue sur environ 2 km de long, ravageant au passage champs, bétail et volaille. Cette crue a touché 13 communes dans la Boucle du Mouhoun, une région qui abrite la source du fleuve.

Plusieurs producteurs ont assisté, impuissants, à l’envahissement par les eaux du fleuve, de leurs champs. Un constat fait sur les lieux par nos confrères de l’Agence d’information du Burkina (AIB) montre des producteurs et des éleveurs dans la désolation.

A la date du 10 octobre 2022, les services de la direction régionale de l’agriculture ont évalué les pertes en production agricole sur une superficie de 2617,3 hectares. Environ 1 600 animaux et 4 286 têtes de volailles ont été emportés par les eaux.

Le chef régional du service des études et statistiques sectorielles, M. Léonce Ulrich Yaro, a déclaré à l’AIB : « Il y a des zones qui sont toujours inaccessibles du fait des eaux. A cause de l’insécurité, également, nos services n’ont pas accès à certaines localités. Certains producteurs sont, par conséquent, injoignables.»

Au début de la saison d’hivernage, l’Agence nationale de la météorologie (ANAM) avait prévu des pluies abondantes sur l’ensemble du territoire. En effet, lors d’un atelier de communication sur les résultats des prévisions saisonnières agro-hydro-climatiques, organisé le 17 mai de cette année, l’ANAM avait prédit : “Pour les périodes juillet-août-septembre 2022, les cumuls pluviométriques seront supérieurs à la moyenne établie sur la période 1991-2020 sur l’ensemble du territoire”.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 × 4 =