Accueil Non classé Drame de Banlo:le Gouverneur et les élus de la région se concertent...

Drame de Banlo:le Gouverneur et les élus de la région se concertent pour «un diagnostic sans complaisance de la situation» Emmanuel Zongo 

Sud-Ouest Emmanuel Zongo
Le Gouverneur de la région du Sud-Ouest Emmanuel Zongo(milieu)

Le gouverneur de la région du sud-ouest Emmanuel Zongo a rencontré les élus de la région du Sud -Ouest le lundi 30 août pour échanger sur le drame survenu à Banlo (commune de Bouroum-Bouroum, région du sud-ouest). L’objectif de cette rencontre était d’analyser cette situation dramatique qui a couté la vie à quatre personnes tout en proposant des mesures préventives pour qu’une telle situation ne se reproduise.

 

Par El Maestro, Correspondant Poni

Les participants à la rencontre étaient les maires des 28 communes de la région du sud-ouest, des Hauts-commissaires des quatre provinces et des députés de la région à l’assemblée nationale.

Depuis le 27 août 2021, la région du sud-ouest et le Burkina tout entier déplorent la perte de quatre personnes dans le village de Banlo suite à un accident de la circulation. Un enfant fauché mortellement et les trois occupants du véhicules lynchés en représailles.

Pour gérer une telle crise l’implication de toutes les sensibilités est impérieuse, d’où la tenue de cette rencontre, nous confie le gouverneur de la région du sud-ouest, Emmanuel Zongo. « Nous devons gérer le cas actuel et surtout nous inscrire dans la dynamique de la prévention pour que de telle acte ne se reproduise dans notre région ». Puis d’ajouter « c’est dans la vision de la prévention que nous avions rencontrés les différents élus de la région, pour faire un diagnostic sans complaisance de la situation grave que nous traversons actuellement et prendre des mesures fortes pour éviter pareille situation ».

Face à la situation les maires de la région condamnent cet acte à travers une déclaration dans laquelle ils prennent l’engagement de mener des actions fortes de communication et de sensibilisation avec les autres élus, les leaders d’opinion, les leaders religieux et coutumiers, pour un changement de mentalité sur le fait de se rendre justice, toujours prôné par certaines personnes.

Le maire de la commune où le drame s’est produit reste sans voix. « Depuis la survenue de l’incident je me pose des questions, sans trouver de réponses. Je suis profondément touché face à une telle situation. La rencontre de ce jour me rassure que je ne suis pas seul et ensemble nous allons sensibiliser pour éviter de tel acte » affirme le maire de Bouroum-Bouroum Momo Koko

Les députés de la région à l’assemblée nationale, par la voix de Dari Numero 1 Somé se disent indignés par ce comportement et l’on condamné. « Nous avons fait une déclaration pour nous démarquer et démarquer complètement la population du sud-ouest de ces actes isolés. Ceux qui ont posés cet acte sont des assassins, nous ne sommes pas fiers, parce qu’ils viennent malheureusement de chez nous » ajoute Dari n°1 Somé. Ils comptent accompagner l’administration pour un changement de comportement de certains individus au sein des populations.

Des dispositions sont en cours pour que ce forfait ne reste pas impuni, rassure le gouverneur de la région du sud-ouest, Emmanuel Zongo.

Dans le cadre de la gestion de cette crise et des mesures préventives, une série de rencontres est prévue avec les OSC, les transporteurs, et les commerçants, etc.

Lire aussi: Burkina Faso: Le CCVA se dit consterné par le lynchage de ses trois agents à Banlo, dans la région du Sud-Ouest

www.libreinfo.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
12 − 11 =